BENET, PETITE VILLE DU SUD VENDEE

 Bouton accs portail communal archives

 

 

Il faut bien le reconnaître, l’actuelle commune de BENET est le fruit d’un mariage à trois BENET-LESSON-SAINTE CHRISTINE, communes regroupées dans les années 1970.

Mais en vérité, déjà  depuis des siècles, la rue principale de BENET, la rue de la Combe, est précisément la trouée par laquelle la plaine de LESSON s’épanche vers le marais de SAINTE CHRISTINE.

Car il est là le Marais Poitevin, dans son exubérante splendeur, aux portes du village, du port  d’AZIRÉ au port de SAINTE CHRISTINE,  de  NESSIER  à la SÈVRE NIORTAISE.

Comment décrire le village de BENET si typique et pourtant si différent. Si typique avec ses maisons de pierres, directement extraites de son sous sol, et ses toits de tuiles maraichines. Si différent avec ses coteaux escarpés parcourus par les peux, pittoresques cheminements qui dévoilent des secrets bien cachés.


Toute blanche, l’église SAINTE EULALIE avec ses frises émouvantes et somptueuses, rivalise avec la cathédrale de verdure, le Marais et ses frondaisons. Elle trompe son monde, si romane à l’extérieur, si gothique à l’intérieur, mais sans arrogance. Ici, ce n’est pas le clocher qui domine le village, ni le château fort tout aussi discret, mais les châteaux d’eau, l’ancien emboité dans le nouveau comme des poupées gigognes et maintenant les éoliennes de LESSON, belles du vent.

Du haut de ses arcades, la salle polyvalente, prestigieux avatar du marché couvert et des œuvres postscolaires surveille le champ de foire qui s’est beaucoup transformé en gardant l’essentiel, sa fonction commerciale au centre du bourg. Car c’est bien la substance de BENET, l’ouverture au monde, le commerce des mules, les acheteurs espagnols, la route 948,  le carrefour ferroviaire, les échanges…

Bienvenue à BENET !

 

La diversité de ses paysages, la plaine calcaire de LESSON, les marais de SAINTE-CHRISTINEAZIRE ou NESSIER, en font une commune variée, riche de ses contrastes et de la diversité de ses paysages.